Nos races

Schnauzer Nain

En quelques mots...Son caractère correspond à celui du Schnauzer et est imprégné par le tempérament et le comportement d’un petit chien. Intelligence, assurance, endurance et vigilance font du Schnauzer nain un chien de compagnie agréable tout comme un chien de garde et d’accompagnement qui peut être tenu sans problèmes même dans un petit appartementHistoireAu début du XXème siècle, le Schnauzer nain a pris son essor de la région de Francfort, à une époque où il portait encore le nom de Pinscher nain à poil dur. A partir des formes, tailles et types différents et en présence d’un mélange désordonné de chiens à poil dur, souple et soyeux, ce ne fut pas une tâche facile de créer une race de petites chiens, dont l’extérieur et les qualités de caractère correspondaient à celles de son grand frère, le Schnauzer.Son aspect général est donc celui d’un petit, vigoureux, plus ramassé qu’élancé, au poil dur, élégant, un modèle réduit du Schnauzer exempt de tout défaut de nanisme.

Schnauzer Geant

En quelques mots...Son caractère serein, équilibré et sa fidélité incorruptible à son maître sont des traits typiques. Ses sens hautement développés, son intelligence, son aptitude à être éduqué, sa force, sa rapidité et sa résistance aux intempéries et aux maladies en font avec son endurance à la fatigue et son caractère affirmé un chien d’accompagnement, de sport, d’utilité et de service idéal. Histoire : A l’origine, en Allemagne du sud, le Schnauzer géant était un chien de conduite des bestiaux. Au début du XXème siècle, des éleveurs avertis reconnurent que ce chien était capable de performances remarquables et qu’il disposait d’aptitudes caractérielles extrêmement précieuses. Inscrit dans un livre des origines depuis 1913, déjà en 1925, il a été reconnu comme chien de service. Grand, fort, plus ramassé qu’élancé, au poil dur ; c’est l’image agrandie et renforcée du Schnauzer, un chien efficace pour l’attaque et la défense qui impose le respect. Sa construction élégante mais ramassée, est liée à son corps qui doit être inscriptible dans un carré, la hauteur au garrot correspondant environ à la longueur du corps.

Notre schnauzer géant "pôt de colle - hyper glue" joue son rôle de gardienne incorruptible à merveille... Merci ma grande de veiller sur nous...

Chihuahua

Le Chihuahua en quelques mots...Vif, vigilant, remuant et très courageux, ce chien au corps ramassé, concentre d’importantes particularités : une tête en forme de pomme et la queue de longueur moyenne portée haute et recourbée ou arrondie en demi-cercle avec l’extrémité pointant vers la région lombaire.Son intuition lui permet d’anticiper les faits et gestes de ses proches, grâce à sa curiosité qui le rend si attractif.Il représente aujourd’hui l’idéal de l’agrément, avec en plus, un caractère « gros comme ça » et face à des congénères beaucoup plus gros que lui, il cherchera toujours à avoir le dernier motHistoire du ChihuahuaC’est dans la Péninsule du Yukatan, où se trouvent les Pyramides de Cholula, que des ossements de chiens ayant les proportions de l’actuel Chihuahua furent découverts. Certains auteurs accréditent la thèse d’un arbre commun ou de liens (croisements) ancestraux avec le Chien chinois. Ce que nous savons avec assurance, c’est que depuis le début du XXème siècle, le Chihuahua est et demeure la plus petite race canine sélectionnée par l’homme. Et son succès depuis une décennie confirme le vif regain d’intérêt dont bénéficient les petits chiens aujourd’hui et ce, dans le monde entier. Paradoxe de son appellation, Chihuahua est le plus vaste état mexicain…Cliquez ici pour en savoir plus sur le chiot et le chien Chihuahua: Entretien, alimentation, education du Chihuahua...

Boxer

Le Boxer en quelques mots...Le Boxer est un chien de taille moyenne, au poil ras, d’aspect ramassé, à la construction carrée et à l’ossature puissante. La musculature, sèche et fortement développée présente un modelé nettement accusé. Les allures sont vives, pleines de noblesse et de puissance. Le Boxer ne doit sembler ni lourd, ni pataud, mais il ne doit pas non plus manquer de substance, ni paraître léger.Histoire du BoxerC’est le petit Bullenbeisser, appelé aussi Bullenbeisser brabançon, qui est considéré comme l’ancêtre immédiat du Boxer. L’élevage du Bullenbeisser était alors dans les mains de chasseurs, à qui il servait pour la chasse. Son travail consistait à saisir le gibier forcé par les chiens courants et à maintenir sa prise, jusqu’à ce que le chasseur arrive et achève l’animal. Pour cette tâche, le chien devait avoir une gueule avec des arcades dentaires aussi larges que possible afin de pouvoir assurer sa prise et la maintenir. Les Bullenbeisser qui possédaient ces caractéristiques étaient donc les plus aptes à remplir leur tâche. Aussi étaient-ils utilisés pour la reproduction, la fonction et l’utilisation étant à l’époque les seuls critères retenus pour l’élevage. Ainsi s’effectua une sélection qui produisit des chiens au museau large et à la truffe remouchée (relevée et repoussée vers l’arrière).Comportement du BoxerLe Boxer doit avoir des nerfs solides, être sûr de lui, calme et équilibré. Son caractère est d’une importance primordiale et on doit y apporter la plus grande attention en élevage. L’attachement et la fidélité dont il fait preuve envers son maître et toute sa famille sont réputés depuis toujours, ainsi que sa vigilance et son courage indéfectible comme défenseur. Il est sans danger pour sa famille, mais méfiant à l’égard des étrangers, gai et amical quand il joue, mais il ignore la crainte quand il se fâche. Il est facile à dresser grâce à sa docilité, à son assurance et à son courage, à son mordant naturel et à ses aptitudes olfactives. Avec cela, propre et d’un entretien facile, il est aussi agréable et précieux comme chien de famille que comme chien d’accompagnement, chien de défense et chien d’utilité. Son caractère est franc, sans fausseté ni sournoiserie, et il conserve ces qualités en vieillissant.Cliquez ici pour en savoir plus sur le chiot et le chien Boxer : Entretien, alimentation, education du Boxer...